153 Lectures

Un programme DDR pour désarmer les américains armés jusqu’aux dents

La communauté internationale lance début 2018 un programme de désarmement, démobilisation et réintégration (DDR). Il sera question de désarmer les américains souvent armés jusqu’aux dents et qui n’hésitent pas à massacrer des enfants dans les écoles.

Partages
Un programme DDR pour désarmer les américains armés jusqu’aux dents
Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
52
Partages

La communauté internationale vient de décider de la mise en place d’un programme de désarmement, démobilisation et réintégration (DDR) sur toute l’étendue des États-Unis. Objectif: désarmer tous les américains qui sont souvent armés jusqu’aux dents et n’hésitent pas à massacrer des enfants dans des écoles.

Il s’agit d’une décision historique. Après avoir testé le concept en république démocratique du Congo, au Sud-Soudan ou en encore en république centrafricaine, la communauté internationale veut lancer un programme DDR aux Etats-Unis.

Un projet pilote sera lancé début 2018 à New York où se situe le siège des Nations Unies.

« Le désarmement est le premier volet de ce programme. Il sera essentiellement question de rassembler, enregistrer, contrôler et éliminer les armes de petit calibre, les munitions, explosifs, les armes légères et lourdes détenues par la population civile et les bandits armés », précise le porte-parole des Nations Unies.

Deuxième volet du programme, la démobilisation consistera à libérer officiellement, de façon contrôlée, les nombreux prisonniers [plus de 2,2 millions de personnes derrière les barreaux aux Etats-Unis, selon une étude de Statista parue le 17 juillet 2015, NDLR].

Ce processus comporte notamment une phase de réinsertion pendant laquelle une assistance de courte durée est fournie aux anciens prisonniers.

DDR: réintégrer des bandits armés et des prisonniers

La réintégration, dernier volet du programme DDR, consistera à restituer aux anciens prisonniers et bandits armés leur statut de civil et à les aider à obtenir un emploi et des revenus réguliers.

Il s’agit d’un processus politique, social et économique de durée indéterminée qui se déroule essentiellement au sein des communautés, au niveau local.

L’Union africaine (UA) salue cette décision et promet d’apporter son soutien tant financier que logistique. Le Tchad se dit quant à lui disposé à envoyer des trouves au sol.

Like
Like Love Haha Wow Sad Angry
52

Tendance

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous devriez aimer…