in ,

Burkina Faso : Fauché, Blaise Compaoré veut rentrer au pays

Burkina Faso : Fauché Blaise Compaoré veut rentrer au pays
Burkina Faso : Fauché Blaise Compaoré veut rentrer au pays

L’ancien président Burkinabé en appelle à l’indulgence et à la solidarité africaine de ses compatriotes. Il dit en avoir marre de cette vie d’exil. Blaise Compaoré veut rentrer au pays et promet de ne plus se mêler des affaires politiques.

“Tout ce que je veux, c’est rentrer au pays et trouver un boulot honnête comme tout autre citoyen burkinabé”, assure Blaise Compaoré.

Devenu ivoirien par une procédure spéciale et ultrarapide, l’ancien président du Burkina Faso s’ennuie et accumule quelques petites dettes dans le quartier Cocody-Ambassades où il réside avec son épouse.

En défaut de paiement de loyer depuis 6 mois, il dit vouloir regagner son pays. “Ça commence à devenir compliqué. En plus du loyer que j’ai du mal à payer, il y a également les factures d’eau et d’électricité qui s’empilent”, se plaint-il. “Hier, le boutiquier du quartier est venu me reclamer l’argent des cartes téléphoniques. J’ai dû me cacher”, ajoute-t-il.

Blaise Compaoré se plaint également de l’indifférence de ses copains.

“Quand j’étais président, matin, midi, soir, ils venaient manger chez moi. Maintenant que je suis en galère, il n’y a plus personne”, peste-t-il.

Ramata Souley Tall

Directrice de publication du magazine State Afrique. Diplômée de la très prestigieuse École des Hautes Études de Journalisme (EHEJ) d’Asmara en Erythrée, je considère que l'information est l'oxygène de la démocratie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Côte d’Ivoire : des drones pour remplacer des militaires trop indisciplinés

Côte d’Ivoire : des robots pour remplacer des militaires trop indisciplinés

Sénégal : L’ONG Teranga Sans Frontières travaille sur la maison de retraite du futur

Sénégal : L’ONG Teranga Sans Frontières travaille sur des maisons de retraite humanitaires