in , , , ,

Kémi Séba bientôt président de l’Afrique

Selon quelques indiscrétions de sources proches du dossier, l’activiste Kémi Séba, Stellio Gilles Robert Capo Chichi de son vrai nom, connu pour son engagement contre le Franc CFA se voit dans le costume de président de l’Afrique.

Selon nos sources, l’activiste a eu l’idée de se positionner pour ce prestigieux poste lors de son bref passage dans les geôles du Burkina Faso il y a quelques semaines.

Selon lui, plutôt que des marionnettes à la solde de la Françafrique, il faudrait pour l’Afrique un président fort et aimé par son peuple.

“Je suis déterminé à sortir l’Afrique de l’influence de la France et je prends toute la mesure des responsabilités qui seront les miennes une fois que j’aurai pris mes fonctions.”

Kémi Seba

Pas besoin d’élections coûteuses

À la question de savoir par quel mécanisme il compte prendre la présidence du continent, la réponse de l’activiste est sans ambiguïté : “Pas besoin d’élections coûteuses. Tout le monde sait que les africains m’adorent. Je vais m’appuyer sur ma popularité pour prendre ce poste qui me revient.”

À ceux qui critiquent le mode jugé très peu démocratique de prise de pouvoir envisagé par l’activiste, ce dernier parle de jaloux à la solde des envahisseurs français.

“La démocratie n’est pas issue de la culture africaine. Il s’agit en réalité d’une invention de la France pour empêcher les africains de choisir les chefs qu’il leur faut”, soutient-il.

Kémi Seba

Ramata Souley Tall

Directrice de publication du magazine State Afrique. Diplômée de la très prestigieuse École des Hautes Études de Journalisme (EHEJ) d’Asmara en Erythrée, je considère que l'information est l'oxygène de la démocratie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Tchad devient la première puissance militaire au monde

La mascotte du CHAN Cameroun 2020 au patrimoine mondial de l’UNESCO