in , ,

L’armée tchadienne menace “d’en finir avec la Corée du nord”

Forte de son succès au nord du Mali, au Nigeria ou encore au Niger, l’armée tchadienne se dit prête à envoyer des troupes dans la péninsule coréenne si la Corée du nord procède à un nouveau tir de missile.

“Le porte-avion nucléaire Idriss Déby vient de quitter la base militaire tchadienne de Saint-Malo en France. Il devrait arriver dans la région dans les prochaines 24 heures. La marine et l’armée de terre n’attendent plus que le feu-vert pour déclencher une attaque sans précédent”, a annoncé le porte-parole de l’armée, le Colonel Fader Amel.

Pour mener à bien cette mission, le Tchad compte sur sa très respectée unité dromado-portée. “Nous comptons sur l’effet de surprise. Les coréens n’ont sans doute jamais vu de soldat combattre à dos de chameau. Avec l’aide de Dieu, nous allons leur flanquer une raclée dont ils se souviendront longtemps”, menace le colonel Amel qui dit ne pas être impressionné par les missiles nord-coréens. “Kim Jong-un n’a qu’à bien se tenir. S’il a des doutes sur la détermination de notre armée, il devrait discuter avec les terroristes de Boko Haram qui se sont frottés à nos vaillants soldats”, martèle-t-il.

L’armée tchadienne compte sur la peur qu’engendrerait le fait de voir des soldats combattre à dos de chameau.

Joint au téléphone par la rédaction de State Afrique, Kim Jong-un dit entendre pour la première fois parler du Tchad qu’il ne saurait même pas situer sur mappemonde.

Appel au calme de la Chine

“Le dialogue est la seule issue”, a déclaré le ministre des affaires étrangères chinois, Wang Yi qui prévient qu’une guerre nucléaire aurait des conséquences désastreuses.

Mado Kabongo

Correspondante de State Afrique en Afrique Centrale. Diplômée de l'Institut Facultaire des Sciences de l'Information et de la Communication (IFASIC) de Kinshasa, informer est une passion depuis mon enfance. Je cultive une vraie passion pour la politique africaine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RDC: Une loi en cours d’examen pour vendre le pays au Quatar

Un combat Ping – Bongo pour résoudre la crise gabonaise ?