in ,

Politique de l’enfant unique en Afrique à partir de 2019

Politique de l’enfant unique en Afrique à partir de 2019
Politique de l’enfant unique en Afrique à partir de 2019

L’Union Africaine (UA) annonce la mise en application d’une politique de l’enfant unique en Afrique. La mesure entrera en application en janvier 2019. À partir de cette date, il sera interdit aux africains de faire plus d’un enfant.

S’appuyant sur le modèle de la Chine qui se développe à une vitesse vertigineuse, l’UA prend une décision radicale et historique. Les africains devront désormais se contenter d’un seul et unique enfant. Une période de grâce est accordée à ceux qui en voudraient plus. “Ceux qui veulent plus d’enfants ont jusqu’à fin 2018 pour les faire. Après, ce sera trop tard”, annonce l’organisation dans un communiqué. Les contrevenants s’exposeront à des sanctions.

“Toute personne qui ne respectera pas cette règle ne recevra plus les minima sociaux et sera rayé des listes de la sécurité sociale”, ajoute le communiqué.

Accueil mitigé

L’accueil de cette mesure est plutôt mitigé. Emmanuel Macron salue une mesure qu’il qualifie de responsable. L’Union Africaine parle quant à elle d’obligation de rationalisation et de compétitivité dans un monde en pleine mutation.

L’association des parents africains (APA), voit dans cette mesure une dictature de la planification familiale inacceptable.

“Comment expliquer que cette mesure soit abordée quelques jours seulement après le passage d’Emmanuel Macron en Afrique et ses critiques sur les familles africaines qui se reproduiraient trop à son goût ?”, interroge le nigérien Issa Amoudou, président de l’association et lui-même père de 12 enfants.

L’objectif de l’UA est que l’Afrique atteigne le niveau économique de la Chine en cinq ans et passe au-dessus de celui des Etats-Unis à l’horizon 2025.

Ramata Souley Tall

Directrice de publication du magazine State Afrique. Diplômée de la très prestigieuse École des Hautes Études de Journalisme (EHEJ) d’Asmara en Erythrée, je considère que l'information est l'oxygène de la démocratie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Gabon: Ali Bongo veut renoncer à son titre de fils à papa

Gabon: Ali Bongo veut renoncer à son titre de fils à papa

Selon une étude, 91% des africains sont des gens bien et très solidaires

Selon une étude, 91% des africains sont des gens très bien