in ,

RDC: Les élections n’auront lieu qu’en 2050, selon un grand prophète

Prophète autoproclamé, Daniel Lembalemba affirme avoir parlé à Dieu sans intermédiaire. Ce dernier lui aurait révélé que les élections attendues depuis 2016 en république démocratique du Congo (RDC) n’auraient finalement lieu qu’en 2050. La nouvelle est accueillie assez diversement au sein de la classe politique congolaise.

Le berger de l’église évangélique Dieu est extraordinaire est catégorique. Dans une conversation directe avec le Très-Haut, ce dernier lui aurait révélé que les élections tant attendues dans le pays n’auraient pas lieu en décembre 2018 tel qu’annoncé par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). « Dieu m’a dit que les élections auraient lieu en 2050. Il en a décidé ainsi pour permettre que les choses soient bien préparées afin d’éviter toute contestation », explique-t-il.

Le prophète Lembalemba affirme sans froncer les sourcils qu’il aurait de longues conversations directes avec Dieu et que ce dernier lui révélait régulièrement des choses.

La Majorité présidentielle (MP) accueille avec beaucoup d’enthousiasme la nouvelle. « Si c’est la volonté de Dieu, qui sommes-nous pour la remettre en question ? » interroge André-Alain Atundu, porte-parole de cette plateforme qui soutient le président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001.

La MP a par ailleurs décidé de remettre une dîme de 100 000 dollars américains au prophète qui a salué ce geste de générosité. Il a par ailleurs promis de prier afin que la plateforme reçoive la bénédiction divine, en citant un passage de la bible:

“Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, Afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison; Mettez-moi de la sorte à l’épreuve, Dit l’Eternel des armées. Et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, Si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance.”

Malachie 3:10

L’opposition estime quant à elle que le prophète devrait demander des précisions à Dieu. « Si Dieu commence ouvertement à prendre position en faveur du pouvoir en place, nous allons appeler à des journées églises mortes dans tout le pays. Les congolais ont besoin de changement », souligne le président interfédéral de l’UNADEF et porte-parole du Rassop, Alexis Katempa.

Mado Kabongo

Correspondante de State Afrique en Afrique Centrale. Diplômée de l'Institut Facultaire des Sciences de l'Information et de la Communication (IFASIC) de Kinshasa, informer est une passion depuis mon enfance. Je cultive une vraie passion pour la politique africaine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La NASA découvre une colonie de migrants africains sur Mars

Crise au Togo: Faure Gnassingbé renonce à la grève de la faim